lab

Conservation des piments

Après la récolte, il s'agit maintenant de les conserver. J'ai choisi la méthode qui m'apparaissait la plus simple: le séchage... J'ai recherché sur internet les différentes méthodes et n'ayant jamais effectué de conserves, pour une première récolte, je n'avais pas envie d'investir, temps et argent, dans une méthode que je ne maîtrisais pas. Le séchage était donc le plus aisé. 

Etant mi-novembre, le séchage se fera au four, par une première étape en coupant en deux les piments, enlever les graines afin de ne pas avoir un produit ultra hot. J'ai bien appliquer les conseils découverts en portant des gants afin d'éviter tout désagrément. 
Je les ai mis au four à la chaleur la plus basse ( 40° ) pendant près de huit heures.
Ensuite je les ai séchés encore trois jours juste en les positionnant sur un radiateur avant de les mettre en bocal.
 Les étapes furent sans difficulté sauf pour les Cheiro-Roxas. Je ne sais d'où vient mon erreur si ce n'est peut-être que je ne les avais pas couper en deux vus qu'ils étaient petits. Ils restèrent mous et s'abimèrent.
Comme prévu, j'ai gardé trois pieds en pot que je vais mettre dans la véranda.
                                            Credit vignette article Chili-pepper-by-marina-fedorova

2 comments:

Pastelle a dit…

Mais que peut on bien faire avec tous ces piments ? :o
Vous fournissez un restaurant ?

Sinon il existe des déshydrateurs si tu dois faire ça souvent...

Menalque a dit…

Pas de restaurant, mais comme je débutais je ne m'attendais pas à avoir une récolte si abondante. Donc l'année prochaine pas sûr que je renouvelle ou alors seuls quelques pieds. Ceux de la véranda (dernière photo viennent de fleurir en ce mois de février!!)