lab

Tout un symbole : la réponse à l'énigme

"A l'aube où le frimas me caresse l'échine et couvre la fuite des lutins attardés,

 en ma pierre je soupire et m'incline, m'offrant à ses charmes, recueillant ses baisers..."

Telle était l'énigme du projet 52 du coté de chez Ma que j'avais présenté dans l'article précédent 
J'avais choisi un endroit du jardin qui est un sacré symbole pour moi.
 Certes cela semble personnel mais il a été construit en référence à un lieu existant qui est assez connu en Bretagne ,qui lui même est fortement symbolique et est devenu un lieu de culte voire de pélerinage pour certains. 
 Il s'agit du Tombeau de Merlin dans la forêt de Brocéliande.
Nommé tombeau mais il symbolise le lieu dans lequel il fut emprisonné par les charmes de Viviane bien qu'il existe plusieurs versions.
Mélange de légendes et de romantisme...
Il consiste en trois pierres de schistes où trône un houx.
L'idée de faire un lieu au jardin semblable n'est pas né de mon souhait d'emprisonner Merlin chez moi.
Non, elle naquit quand je vis la dégradation de ce lieu qui ressemblait à une destruction programmée.

Le tombeau de Merlin en 1930 


Voici les photos que je pris dans les années 80:
© Terres des Confins

A cette époque, pas d'affluence, pas de tourisme forcené, le lieu était d'une simplicité et calme. 
 Mais le mythe Arthurien attirant de plus en plus et le développement des circuits a commencé son érosion. 
 Le problème c'est qu'à cette époque on pense au développement pas à la protection. 
Le site est devenu connu et la légende embrasant les esprits, ce lieu s'est transformé en "arbre à loques", en dévotion exagérée. 
 Jusqu'au jour vers les années 2005, un feu de camp sans doute a été fait au milieu des pierres et le houx n'y resista pas.
 Cependant un jeune houx repris pied et les photos post 2006 montrent un houx repoussant. 
 Le site est aménagé plusieurs fois , l'apparition d'un cercle autour des pierres. Il reprend un aspect respectable mais les affluences se poursuivent avec de plus en plus que colifichets. Le jeune houx périra vers 2016.

Voilà l'histoire et pourquoi lorsque je récupèrai des grès de ma région , j'entrepris d'ériger ce dolmen avec son houx majestueux dans mon jardin.
 Tout un Symbole





 
credit photo 1 ( monja)--2 (cocu cyril)-- 3 (inconnu) -- 4 (raphodon) -- 5 (jophal) -- 6 (paolo caldara) -- 7 (les vadrouilleurs.net) -- 8 (Gian c.c.)

9 comments:

Eric Chamberlin.Photos a dit…

Quelle plaie que le tourisme de masse !
Une belle légende et une piquante énigme.
Tu joues les enchanteurs avec ce jardin, la dernière vue est magnifique ...

Menalque a dit…

Merci. C'est mon arbre de Vie

Pastelle a dit…

J'avais bien cherché une réponse du côté de Brocéliande, mais quand j'y suis allée il n'y avait pas de houx, donc difficile de deviner...
Photo prise en 2015 : https://p0.storage.canalblog.com/06/03/668246/101355294.jpg
Et aussi : https://p0.storage.canalblog.com/09/11/668246/101358760.jpg

Menalque a dit…

Ce qui signifie que dès 2015, le houx s'en était allé. j'ai essayé de remonter l'historique à partir d'images glanées car je ne voulais plus y retourner. Mes photos des années 80 seront donc à archiver

Agatheb2k a dit…

Une belle histoire, qui me fait penser à ceux qui se font une grotte de Lourdes dans leur jardin ;)

Menalque a dit…

Je n'irai pas jusque là :) c' est plus allégorique que de la dévotion...

Agatheb2k a dit…

C'est bien ce que j'ai compris, ce sont deux domaines différents même si certains dévots fuient le tourisme de masse ! ;)

Françoise a dit…

Avoir un Arbre de vie chez soi, c'est puissant comme symbole. J'aime beaucoup ce billet et le précédent qui m'a amenée jusqu'ici.

Menalque a dit…

Merci. Oui cet arbre est symbolique pour moi. C'est ma Bienfaitrice et en retour je m'occupe de ses petits...