lab

Les rêves endormis

 Le jardin sommeille et porte en lui des rêves endormis, telles des semences dissimulées. 

Même si mon esprit tressaille , animant mes paupières closes de soubresauts fugaces et que mes pas  ne foulant plus la prairie, pourrait présager un semblant de brumation, j'imagine encore parmi les cycles rituels, des levées ou apparitions, germant des limons fertiles ou s'érigeant d'illusions manipulées...

Les simples massifs et aires dessinées deviennent alors des contrées, des vallées où naissent et cohabitent des espèces bigarrées qui se révèlent aux regards curieux. Gîtes, villages et cités de peuples divers,  colonisant ces lieux, ces pays que je me plais à nommer, parcourant cette carte renouvelée. 

Oui , le géant que je suis n'a point encore remis ses bottes de mille lieues, remises en hivernation, pour fouler ces campagnes mais rien ne m'empêche de les sillonner en esprit, tâchant avec respect d'y concevoir de nouveaux abris.

Je laisse comme chaque année, mes bottes de foin , monts de bois coupé ou branches éparses mais aussi  des zones non fauchées, havres naturels précieux . 

Mes Biotipis se dressent toujours gaillardement , ne sachant quelles colonies s'adonnent à la diapause en leur sein  et j'ai commencé cet été une nouvelle haie sèche, énième refuge pour familles ou tribus en tout genre. 

Certes, multiplier ces abris est nécessaire pour la faune, attendant de sortir de cette torpeur hivernale mais je souris également de découvrir , malgré cette profusion , un hérisson grimpeur de marches et murs de briques ( j'ai déjà vu cet animal grimper des parois de plus d'un mètre) et choisir pour lieu d'hibernation, la terrasse de la maison, sous un bouquet de tiges fanées entre hellébores et rosiers.

Pendant ce temps , les oiseaux , certains ayant choisi la migration , s'activent toujours et le Maître des lieux, le Houx garni de fruits devient la cantine des grives et des merles ou le refuge des passereaux venus se nourrir aux mangeoires quand vient fondre sur eux, le faucon crécerelle scrutateur.
Au pied du houx , lors de chutes de neiges, foisonnent alors les empreintes multiples et signent les échanges animés du peuple des airs.
Brumation, diapause, hibernation, hivernation, migration, torpeur

19 commentaires:

  1. Les rêves endormis commencent à se frayer un passage, au même rythme que la faune et la flore. Tout ce petit monde commence à s'étirer, à se réveiller. Chez moi, je commence à entendre le chant des oiseaux, je les vois scruter l'intérieur des nichoirs, déjà ils cherchent un lieu douillet pour leurs futurs œufs et oisillons, le monde se réveille, l'énergie remonte, tout comme bientôt la sève dans les arbres. J'aime bien l'avant printemps, où tout se prépare, s'ébauche, où la vie commence à renaître. Et j'aime bien ton billet, Menalque, qui explique tout cela avec poésie. Une petite remarque cependant, le rapace dont tu parles et qui est en photo, n'est pas un épervier, mais un faucon crécerelle. Dans le pré à côté, il y en a un qui vient régulièrement se poser sur le saule du jardin, je le surveille, il pourrait attaquer mes petits protégés, mais cela ne lui enlève en rien sa beauté.
    Belle journée à toi, Menalque.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour la correction du falcon. J'ai réussi à le prendre avec mon nouveau phone et le rendu est bien meilleur que mon ancien APN ??? . Oui j'entend aussi des chants que je n'entendais plus et j'ai vu un couple de troglodytes ( cela m'a vraiment surpris mais était ce vraiment un couple?). Je pense déjà semis, plantation et j'ai en tête un nouveau projet mais j'en parlerai peut être plus tard car je ne sais si j'aurai le temps de le construire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la photo du faucon est particulièrement belle et nette.
      J'ai vu une seule fois dans mon jardin un troglodyte, j'avais juste eu le temps de le photographier avant qu'il ne s'envole, c'était en mars 2021, je ne l'ai jamais revu → Troglodyte mignon
      C'est bien d'avoir un nouveau projet, même s'il ne se réalise pas. :-)
      Belle fin de journée, Menalque.

      Supprimer
    2. Je te souhaite de le revoir ce mignon. Ici , j'en ai toujours eu, avec toutes ces petites niches dans les vieux murs de briques et leurs trouées et de plus recouvert de lierre . Discret mais une sacré "gamelle" quand il s'y met. Pour le projet jardin , je serai déçu si je ne puis le faire mais bon j'ai trop de projets en tête avec l'écriture et les expos...

      Supprimer
    3. Moi aussi, j'ai beaucoup de projets en tête, et bien souvent je m'éparpille, je devrais me concentrer sur un seul à la fois, mais il y a tant de choses intéressantes à faire qu'il est compliqué pour moi de choisir.
      Écriture, expos, jardin, je vois que tu ne connais pas le mot "ennui". :-)

      Supprimer
    4. Peux être quand je partirai en retraite j'aurai plus de temps pour tout cela mais bon c'est pas pour demain. Je te souhaite bonnes chances pour tes projets même si tu t'éparpilles c'est que tu es en action, ça c'est le principal.

      Supprimer
  3. Tu as paysagé ton jardin pour que ça profite aussi au plus petits d'entre nous.
    Et hop, tout ce beau monde en diapause ....
    Mot utilisé pour les graines, et pourquoi pas pour les animaux.
    Et là, tu leur offres un beau terrain de jeux d'hiver.
    J'irai y mettre une camera, pour y saisir les premiers soubresauts de leur sortie de dormance.
    Du coup, je reviens à diapause, peut être plus pour les animaux.
    Et je te parle d'hôtels à insectes. J'ai entendu dire que les chambres ne sont pas plus occupées que ça!
    Certains n'aiment pas la promiscuité.
    Je peux utiliser un biotipi pour le billet de vendredi?
    Encore BRAVo à toi, pour tes réponses, et même plus. Amic@lment. Yann

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mot diapause est utilisé aussi pour la faune ( il y a un lien en fin d'article pour chaque mot apparaissant dans l'article). J'ai ma caméra depuis près de trois ans déjà ( https://www.terresdesconfins.fr/2023/01/timelapse-du-jardin-prairie-pendant.html) mais plus pour l'évolution du jardin car en détection animalière cela crame vite les piles vu que j'ai trop de passages de bêtes. Je n'ai pas d' hotel à insectes car effectivement ce n'est pas un réel succés, mieux vaux multiplier toutes sortes d'abris beaucoup plus naturels et éparpillés ou alors effectivement un dédié à une seule espèce. Pour le biotipi, pas de probléme , j'ai en haut à droite un lien categorie théma biotipis afin de choisir ce que tu veux en illustration.
      Pour les réponses , j'ai quand même calé sur les dernieres . Hâte de voir les réponses.

      Supprimer
  4. Tu parles de Virginie Despentes pour la " C ".
    Elle est nommé dans le corrigé.
    Ça semble être une autre personne.
    https://i.goopics.net/jobi00.jpg
    Dans le trombinoscope, il y a tant à nommer et s'intéresser à leur vie, leur action.
    Yann

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui , j'avais extrapolé en fonction des dires de la créatrice , en tentant de faire des liaisons, (comme faire un remontage d'un éclat lithique sur un nuclèus , tu sais qu'il provient du même bloc et le met dans la chaîne opératoire). Donc j'avais cherché des femmes qu'elle citait , sur son blog ancien , ( non alimenté) et tenté d'appairer avec les portraits , c'est une méthode peu fiable mais à défaut du pur hasard, quand tu manques d'indices sur une personne , piocher dans les références du "créateur" peut porter ses fruits.

      Supprimer
  5. Un ÉNORME merci pour tes 3 chemins de croix.
    Il n'y aura pas assez de vendredis saints pour que je publie rapidement ;-)
    J'en ai plusieurs sous le coude.
    Encore photographié un ce dimanche à Wittenheim, église Sainte Barbe.
    Je pourrai faire un billet avec les 14 stations, mais chaque photo d'un lieu différent.
    Une sorte de florilège. Et ensuite dans l'année, les 14 d'un même lieu.
    MERCI encore, ça a du te prendre beaucoup de temps.
    J'avais de toi des version émaillées en bleu, mais je ne les retrouve plus.
    C'est peut être la première salve de tes envois.
    l’église de la Aurora ( Grenade 2023-céramiques de Rafael Reina)
    Et précieusement gardé, ton n°10 en IA.
    Amic@lement. Yann


    RépondreSupprimer
  6. Oui pour les versions émaillées c' était bien les céramiques de Rafael Reina. J'ai actualisé la page pour éviter de les multiplier. Comme cette page t'est dédiée, il n'y a pas de lien sur mon blog , elle reste donc invisible. Le seul accés est le lien que je poste dans les commentaires sur ton blog. Elle est donc public uniquement à ceux qui te lisent ( et qui lisent les commentaires des autres ;) Oui cela m'a pris un peu de temps pour les recadrer etc, mais je me suis éclaté en Espagne à chercher ces Viae Crucis donc je t'en remercie. Pour la 10 en IA , j'ai l'idée de faire la totale mais en lisant nombre de blogs, je me rend compte qu'il y une telle animosité sur l'IA que j'hésite, voudrais pas non plus choquer ( mais un jour j'arrêterai peut être de me brider ). Il y a même des blogs que je lis mais que je ne commente pas sous mon pseudo car je sais que l'auteur n'aime pas les IA ... Alors qu'elles sont dans nos vies depuis plus de 10 ans et qu'ils en utilisent sans le savoir dans la vie de tous les jours.
    Adé Yann

    RépondreSupprimer
  7. Oui, pour l'IA, il nous faudra des explications.
    Pas tout d'un coup, petit à petit.
    J'ai aussi croisé des blogs potes, dont seule l'idée de l'IA, fait fulminer.
    Essayons de pactiser avec elle, sans que les travaux besogneux et artistiques aux pinceaux ne soient dénigrés.
    IA, peut être de nouvelles portes ouvertes à la création humaine. Yann

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que tu fais preuve d'ouverture. Il est vrai que l'IA va amener des problèmes mais certainement à un niveau plus élévé que le fait de générer des images. L'invention de la lame ( couteau) a permis d'ameliorer la survie mais son utilisation l' a aussi amenée à devenir une arme.

      Supprimer
  8. J'ai de mes gros doigts effleuré mon clavier, et du coup, deux commentaires indus :-((
    Pour le chanteur qui nous retient, chez Florence, j'ai retenu ce commentaire qui me marque.
    " Bernard Lavilliers sur scène… avec un « grand orchestre » ?
    Mazette vieillir et s'embourgeoiser à ce point…
    mais où est passé le « vrai » Lavilliers !
    j'ai vu un extrait : Immobile, assis sur un tabouret, la voix tremblotante… un public atone… Des applaudissements polis…
    on ne peut pas être après avoir été !
    Allez bon concert quand même ! Quand on est fan on passe tout à son chanteur préféré " ...
    Et s'il avait raison? Je sais des artistes, il ne leur reste qu'une note à leur octave vocale.
    Du coup c'est difficile de moduler la voix.
    Et il y a a qui même jeunes, font pareil.
    Mais ça ne me derange pas, car souvent ils sont aussi compositeurs.
    Tu as si vite saisi ta réponse aux devinettes que le titre est passé à l'as ..... Yann

    RépondreSupprimer
  9. Pas de prob, j'ai corrigé.
    Hum , pour le commentaire en question, moi aussi je l'ai retenu mais par respect pour le blog de Françoise , je n'ai pas développé sur ce genre de remarque.....................................................
    Ah oui pour le titre c'est OTRA , j'ai zappé mais j'étais au boulot ( et là aussi ;) donc j'ai lu peut être trop vite.

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour ton commentaire. Il m'apprend beaucoup.
    Des capots de voiture en guise de luge. Étonnant.
    Internet propose t-il des illustrations?
    Bon, les bords coupants de la tôle, fallait faire attention.
    Et pourquoi pas luge sur chambres à air de camion?
    Nous c'était la classique en bois, mais le danger venait que l'on lugeait tête en avant.
    Et on faisait pivoter le corps en entier pour s’inscrire dans les virages.
    On prenait une trajectoire perpendiculaire à la piste, ça freinait un peu, et tournait.
    Et puis on remontait la piste en marchant. Jamais fatigué. Yann



    RépondreSupprimer
  11. Y a plusieurs videos sur internet (luge avec capot ) mais ce qu'ils font c'est sur terrain plat. à l'epoque je faisais ça sur des versants enneigés donc plus dur à contrôler. Pour les bords, gants obligatoires . Pour les chambres à air , je sais pas mais la glisse doit pas être top ou alors explosion selon le terrain.

    RépondreSupprimer
  12. Super ta visite à la schlitte. Je te nomme observateur des détails qui pourtant ont leur influence.
    Tu portes à notre attention, le rafton.... Mais où vas tu chercher ça?
    Oui, au crayon sur sur une carte postale.
    Et les noms qu'on connaît d'autre régions, souvent liés à la gastronomie, je crois.
    Et une flamiche .... Et une carbonade .... On en fait par chez nous, racines paternelles du Nord, Tourcoing.
    Et autour de Foix, j'ai retenu, l'azinat. Déclinaison de choux.
    Bravo encore pour ta sagacité.
    Sur le dessins schlitte, j'aime bien la personne à l'arrière du traîneau :-))
    Amic@lement. Yann




    RépondreSupprimer